34161 Les ADULTES ROUTE Cyclosportives

Réalisations 2016

Les réalisations des 5 dernières années sont consultables sur le site

Pour les retrouver consulter le plan du site

Pour  les réalisations plus anciennes, contacter le webmaster


calendrier 2016

Réalisations 2016 Cyclosportives

 


De haut en bas, du plus récent au plus ancien
 
Samedi
15
octobre

L’Étang-la-Ville.

La finale des Temps de L’Étang 2016 a réuni Bruno Lecomte (4’ 58’’ au printemps + 4’ 55’’ en été), Benoît Feurgard (5’ 15’’ + 4’ 53’’), Philippe Lorette (6’ 26’’ + 5’ 58’’) et un invité de dernière minute, le jeune Kenta Berdollt (Poissy Triathlon - licencié à la Fédération française de triathlon), 15 ans, le fils de Jeff.

La motivation de Bruno faisait plaisir à voir, puisqu’il avait dû troquer son course racé, en réparation, contre un VTT monté à la hâte avec des pneus lisses de route.

Le challenge était double : une montée en contre-la-montre classique et une seconde escalade en poursuite avec handicap (Bruno partant 30 secondes après Philippe, Kenta 30 secondes après Bruno et Benoît 30 secondes après Kenta).

Résultats :

Contre-la-montre : 1. Benoît Feurgard 5’ 04’’ – 4 points ; 2. Kenta Berdollt 5’ 20’’ – 3 points ; 3. Bruno Lecomte 5’ 58’’ – 2 points ; 4. Philippe Lorette 6’ 36’’ – 1 point.

Poursuite : 1. Philippe Lorette 5’ 59’’ – 4 points ; 2. Bruno Lecomte 6’ 22’’ (5’ 52’’ + 30’’ de handicap) – 3 points ; 3. Kenta Berdollt 6’ 30’’ (5’ 30’’ + 1’) – 2 points ; 4. Benoît Feurgard 6’ 44’’ (5’ 14’’ + 1’ 30’’) - 1 point.

Classement général : 1. Bruno Lecomte (VCBN), Benoît Feurgard (VCBN), Kenta Berdollt (Poissy Triathlon) et Philippe Lorette (VCBN), 5 points, premiers ex-aequo.

Comme au bon vieux temps de L’École des fans, tous ont gagné, mais là sans notes trop bienveillantes, à la pédale.

À ce quatuor, nous pouvons ajouter Jeff lui-même, père et coach de Kenta, capable de parcourir en éclaireur les 1 900 mètres en moins de huit minutes, sereinement, les mains en haut du guidon. Chapeau bas !

 
25
septembre

Toujours Anthony....

Magnifique. S’il n’y avait qu’un seul mot pour décrire les 145 km de la Drômoise ce serait celui-ci. On regretterait presque qu’elle ne fasse que 145km tellement les paysages sont somptueux, la sécurité au top, des motards et des signaleurs à foison (plus de 200 bénévoles), 8 ravitaillements liquides et solides judicieusement disposés. Même pas besoin de s’arrêter, les bénévoles tendent les deux ! Des animations dans chaque village, pas un seul gravier qui traine, les ponts et chaussées ayant balayé les descentes de col durant la nuit et des routes sans circulation.

 Le thermomètre affiche un timide 8 degré à 9h, mais les pentes du premier col nous réchauffent rapidement. Je m’aligne sur cette cyclo simplement dans l’objectif de me faire plaisir et de profiter des paysages car c’est la dernière de la saison.  J'accroche donc un groupe qui grimpe à mon rythme avec qui j’espère faire la course. Malheureusement les descentes sont trop techniques pour moi, étroites, humides et le ravin juste là sans aucun droit à l’erreur. Je me fais donc lâcher. Ce n’est pas grave, il y a encore plein de gars derrière avec qui je pourrai rouler. Dans le col suivant, j’emmène des coureurs du team Vercors et team Chamrousse dans ma roue ! A croire que ma semaine de col intensif dans le Beaujolais a porté ses fruits ! On refait la même dans la descente. J’attaque le col suivant seul et le monte à ma main, je vois un groupe assez nombreux quelques lacets plus bas, avec qui je garde la distance, je passe le sommet seul et fait la descente à mon rythme. Il me rattrape dans la vallée. Cette fois ci, c’est le bon, ils montent les cols un peu moins vite que moi, ce qui me permet de contempler les paysages, ils font les descentes à bloc, je les rattrape dans la vallée ou au pied du col suivant.

Nous bouclons les 145 km et ses 2400m de D+ en 4h51. Je passe la ligne assez frais. Ca aura été une ballade très agréable, et rythmée juste comme il faut.

1er Camille Chancrin 4h11mn50s 35,02 km/h

43ème Anthony Debourg    4h51mn30s  30,29 km/h, 12ème dans sa catégorie


Un petit signe au revoir, ce serait la dernière de l'année?

 
10
septembre


La Ronde
Picarde
Et c'est toujours Anthony qui nous raconte :

Samedi 10, direction la Baie de Somme pour la célèbre Ronde Picarde. Nous sommes plus de 2 000 à nous élancer à 8h00 depuis Abbeville. L’organisation reste toujours à revoir. Retrait des dossards à partir de 7h00 pour un départ à 8h00, seulement deux personnes pour les distribuer, résultat presque 30 minutes d’attente. Le temps de se préparer, il est temps d’aller sur la ligne de départ car les coureurs sont déjà dans les sasses sur une centaine de mètre. Je remonte le long des sasses car le départ des petits parcours est prévu à 8h15. Premier sasse, dossard de 2 000 à 3 000, deuxième sasse de 1 à 300. Cherchez l’erreur avec mon dossard 758… je me retrouve donc dans le deuxième sasse qui est déjà bien rempli. Finalement l’ensemble des parcours s’élancent à 8h00. Le départ se fait à fond pour essayer de gagner quelques places et rejoindre les groupes de devant, slalomer entre les coureurs qui sont sur un rythme de martiste :) car sur le parcours rando et pourtant devant dans le sasse de départ !. J’avais presque oublié ce que c’était de faire la course à l’arrière ! il faudra une trentaine de km pour qu’un groupe d’une soixantaine de coureurs se forme. Arrivé à mi-parcours nous avons 38km/h de moyenne, puis à la sortie de la route des sables, nous tournons à droite et nous retrouvons avec le vent de face qui ne nous quittera plus jusqu’à l’arrivée. Des bordures se forment avec les cassures qui vont bien. L’élimination se fait par l’arrière au fur et à mesure que les km passent. Une trentaine de km avant l’arrivée, un tracteur est arrêté au milieu de la route et crée une cassure dans notre groupe. Je n’ai pas les jambes pour rattraper le groupe de devant et me retrouve dans un groupe de 9. Nous franchirons la ligne d'arrivée ensemble et bien content d’en terminer avec ces 185 km pour 1258m D+.


1er Thomas Venel 4h38 
196ème Anthony Debourg 5h08 36,1km - 71ème dans ma catégorie

 
4
septembre
Dimanche se déroulait à l’issue de la cyclosportive Les Monts de l’Auxois, la remise des prix du Trophée de Bourgogne. Il s’agissait de sa première édition et elle n’a attiré qu’une centaine de cyclistes sur l’ensemble de ses parcours. C’est dommage car le parcours traversait de très beaux villages, par contre il fallait être en forme car les côtes dépassaient régulièrement les 10%. Nous n’étions que 17 engagés sur le parcours de 156km pour 2200m D+. Pour ma part c’était un jour sans. Je saute au 80e km après avoir fait l’accordéon dans les 3 côtes précédentes et laisse partir mes 7 compagnons. Je me retrouve avec 2 autres coureurs qui me lâcheront au 100e km toujours dans une côte. Je suis alors parti dans une galère de 50km avec le vent de face. Je m’arrête pour la première fois de la saison au ravito. C’est que ce n’est vraiment pas la grande forme ! Je passe la ligne d’arrivée épuisé après 5h20 de vélo. Je me classe 3e dans ma catégorie, sans grand mérite puisque nous étions que 3 !

1er Jean-Baptiste Honoré 4h48, 31,99 km/h
10ème Anthony, 5h20 28,74 km/h
 
25
août
Le classement définitif du Trophée de Bourgogne (catégorie hommes 30-39 ans) est paru !
Il est remporté par Jean-Baptiste HONORE avec 391 points, suivi en deuxième position par Anthony avec 383 points. Le troisième est à plus de 30 points !
En conclusion BRAVO ANTHONY !

Remise des trophées le 4 septembre
  
30
juillet
Courir pour la Paix

Nous étions un peu plus d’une centaine à nous élancer samedi matin de la cour du château de Chailly sur Armançon sur le circuit de 145 km de Courir pour la Paix, 6e manche du trophée de Bourgogne. Le départ est donné à 8h30 sous un soleil radieux et sans vent. Nous commençons directement par une côte de 2km ou les attaques fusent et font des dégâts. Nous nous retrouvons alors à une quarantaine devant. L’enchainement des bosses, le rythme soutenu, plus de 37 de moyenne sur les 2 premiers heures, ainsi que le vent qui se lève se charge de faire l’élimination par l’arrière. S’il me restait un doute sur le fait que je n’aime pas la chaleur, il est levé, Malgré le maillot grand ouvert, je décroche au 80e km dans un bosse, juste avant le ravito qui tombe à pic. Au pied de la descente, je me glisse dans un groupe de coureurs qui avait été lâché dans la bosse précédente. Nous prenons tous les relais dans les premiers km, puis petit à petit ils ne sont plus que trois à rouler devant. Pour ma part, je m’accroche dans les roues, je regarde le compteur et les km qui n’avancent pas, Et pour compliquer le tout, les principales difficultés sont concentrées sur la fin du parcours avec le vent de face qui se renforce. La chaleur deviens trop pesante et je chasse l’ombre des arbres même si ce n’est que pour quelques secondes. Lors de la dernière côte, nous nous retrouvons à 4 devant, cette fois ci nous tournons tous jusqu’à l’arrivée, je lâche mes dernières forces dans les relais, hâte d’en finir et de me mettre à l’ombre. Au final, les 145 km sont bouclés en 4h09 pour une moyenne de 34,9. Je termine 26e à 14 minutes du vainqueur, coureur en DN3.

1er Damien VUILLIER 3h54mn48s 37,05 km/h
26ème Anthony DEBOURG 4h09mn24s 34,88 km/h, 7ème dans sa catégorie
 
2
juillet
La suite des aventures d'Anthony :

J’étais le 2 juillet à Contres pour la cyclosportive La Monmond. 132km pour 800m de dénivelé.  Nous sommes à peine plus de 70 sur la ligne de départ. Le départ est donné sur un bon rythme mais rien d’extraordinaire, ca ne frotte pas trop même si on a vite fait de se retrouver en queue de peloton. Je reste comme à mon habitude dans les premieres position jusqu’au km 31 où dans une descente une chute se produit devant moi que je ne peux éviter. On se retrouve une dizaine à terre. J’arrive à finir dans le talus pour « amortir » un peu plus la chute. Je m’en sors plutôt bien avec juste quelques égratignures. Idem pour le vélo, ouf. Le temps de me relever, remettre la chaine, vérifier que le vélo roule, le peloton est déjà loin. Je repars à bloc, rattrape un premier groupe d’attardés qui ne roule pas assez vite à mon goût, je continue et en rattrape un second qui roule un peu plus vite mais ce n’est pas encore ca. Je pars dans une bosse avec un autre coureur également pris dans la chute. Nous sommes alors partis pour 90km en duo. Plus les km avance plus je passe du temps en tête. Au 100e km nous voyons enfin un groupe devant nous. Nous les rattrapons mais ils sont cuits. Il faut dire que depuis le début nous avons l’impression d’avoir sans cesse le vent de face. J’essaie de redonner du rythme au groupe mais c’est compliqué, de temps en temps on essaie de tourner mai c’est désorganisé. Bref, 10 km avant l’arrivée je lâche le groupe lors d’un passage de relais un peu plus soutenu et fini en solo.

 Au final les 132km sont bouclés en 3h49 à 34,5km/h. Même si je visais les 3h20 car c’était une course pour moi, ce n’est pas si mal puisque je finis à 26 minutes du vainqueur en ayant perdu au moins 5 minutes dans la chute. La prochaine fois je tacherai de faire le même périple mais devant le peloton :)

1er Guillaume Prevelato 3h24 38,73 km/h

28ème Anthony Debourg 3h51 34,27 km/h


 
4
juin
Anthony est le plus fort !
Aujourd’hui avait lieu la Claudio Chiappucci, à Arnay le Duc, 5ème manche du trophée de Bourgogne , 156km, 2000m D+. La météo aura été clémente malgré les risque d’averses annoncées. J’ai eu la joie de rouler au côté de Claudio Chiappucci, mais surtout de Miguel Indurain et son frère Prudencio pendant plus de 80km. Ils roulent encore très fort puisque nous avions plus de 36 de moyenne lorsque j’ai sauté dans une côte à plus de 10%. Je me retrouve alors dans un groupe d’une dizaine de coureurs avec qui je finirai la course. Nous avons traversé de magnifiques villages, avec de superbes châteaux et toujours une sécurité au top. Je fini 18ème au scratch à 18 minutes du vainqueur, coureur de DN1. En l’absence du leader du trophée dans ma catégorie, j’en profite pour prendre temporairement la première place. Je retiendrai surtout d’avoir fait une superbe ballade au coté de mon idole d’enfance, Miguel.

1er Matthieu Demeautis 4:20:19  36,0 km/h
18ème Anthony Debourg    4:38:42  33,6 km/h  - 5ème dans ma catégorie

 
29
mai
Les boucles de la Marne, et encore Anthony
Tout d’abord un bref retour sur les Boucles de la Marne du 29 Mai. Pas grand chose à en dire si ce n’est beaucoup (trop) de pluie. Les différentes météo étaient très optimistes et n'annonçaient de la pluie que dans l’après midi, sauf qu’elle est arrivée avant même que le soleil ne soit levé. Je suis donc parti avec mes roues carbone, sauf que le freinage sur roues carbone et la pluie ça fait deux. Je décide de jouer la sécurité et de partir en queue de peloton sachant que je ne freinerai jamais assez fort dans le peloton. J’ai bien fait car à peine 3km après le départ, première chute avec une dizaine de gars au sol. Je m’amuse à saute-mouton de groupe en groupe pendant un quarantaine de km jusqu’à trouver un groupe d’une vingtaine de coureurs, mais ça ne roule pas. Je pars avec un gars dans une bosse, qui au moment de la bifurcation avec le 105km me dit qu’il fait le petit, je décide alors de terminer avec lui. Au final 105km de pluie non stop, 33 km/h de moyenne, mais non classé car inscrit sur le 160.
 
21
mai
Et toujours Anthony !
J'étais ce samedi à Saint Apollinaire pour la Côte d’Orienne, 4ème manche du trophée de Bourgogne. Retour aux cyclosportives vallonnées avec 164km et 1800m D+. Fini les long cols aux forts pourcentages et place à un enchainement de petites côtes plus ou moins raides qui peuvent être pratiquement toutes passées sur le grand plateau.
Le départ des deux parcours est donné simultanément à 9H. et les dix premiers kilomètres sont neutralisés à 30km/h pour sécuriser le traversée des villages. Ca frotte, ca freine fort, toujours obligé de lutter pour rester dans les premieres positions. Dès le début de la course, je perds une de mes gourdes lors d’un passage sur un ilot faute de place pour passer sur la route. Le rationnement se fera vite sentir avec les 25 degrés annoncés.
Les 70 premiers kilomètres sont commun avec le petit parcours, nous nous retrouvons ensuite dans un groupe d’une dizaine de coureurs derriere les hommes de tête. Nous ferons quasiment tout le reste de la course ensemble. Les 20 derniers kilomètres sont en plaine, 3 hommes attaquent, nous sommes trois à partir en contre, mais n’arrivons pas à les rejoindre.
Je finis 6ème au scratch à 7 mn du vaiqueur et 3ème dans ma catégorie, ce qui me permet de conforter ma deuxième place au trophée de Bourgogne. Prochaine épreuve du trophée la Claudio Chiapucci le 4 juin.

1er : Michiel Minnaert            4h40mn03s 34,28 km/h
6ème : Anthony Debourg         4h47mn14s 33,42 km/h
 
15
mai

Les
Deux
Vallées
Matinée fraîche, et même très fraîche au départ, ce qui n'a pas découragé Anthony, Laurent, Marc, Damien, Philippe, David, Christopher, Matthieu et Christian de s'élancer sur les 100 km et quelques de ce parcours.
Treize belles bosses au programme des deux Vallées (qui sont en fait quatre : Bièvre, Mérantaise, Rhodon et Yvette, "Chevreuse" regroupant les trois derniières) ont vite réchauffé les courageux. Une petite entorse au menu fut décidée en haut de Port-Royal pour obliquer à droite, traverser La Brosse et rejoindre directement le Mesnil-St-Denis. Bilan pour les méritants finissseurs : 100,5 km, 3h59mn, 25,2 km/h et plus de mille mètres de dénivelé. Et se jouant des côtes comme du vent, un Anthony supersonique !
Résultats des GPM :
Côte de Vauhallan : 1. Anthony 2pts, 2. David 1 pt
Côte de la Madeleine : 1. Anthony 2pts, 2. Damien 1 pt
Côte de la Mérantaise : 1. Anthony 2pts, 2. Philippe 1 pt
Côte de l'aérodrome de Chavenay : 1. Anthony 5pts, 2. Damien 3 pts, 3. Philippe 1pt

Classement final
1 Equipe Anthony, Laurent, Marc 11 points
2 Equipe Damien, Philippe 6 points
3 Equipe David, Christopher 1 point
 
7
mai
Et toujours Anthony au micro :
Le marathon cyclosportif dele semaine de l'Ascension s'est terminé samedi 7 mai à Viré en Maconnais par la Bourgogne Cyclo, 2ème manche de grand trophée.

Sur le papier, le parcours devrait mieux me convenir, c'est principalement un enchaînement des bosses avec en milieu de parcours quelques cols mais moins longs que ceux des cyclos précédentes.
Le départ est donné à 8h30, sur un rythme soutenu, mais pas à bloc, ce qui me permet de remonter dans la première bosse en tête du peloton (le dossard 326 ça n'aide pas !). Puis les suivantes s'enchaînent sans répit et commencent à faire la sélection dans le peloton.Au 40ème km, je me retourne et me rend compte que nous ne sommes qu'une quarantaine dans le groupe de tête. Le rythme s'accélère encore au 60ème km au pied de la première longue ascension, nous étions pourtant déjà à plus de 38 de moyenne, et les leaders s'envolent à 4. Le groupe explose et je me retrouve avec une quinzaine de coureurs. Un très bon grimpeur assure le tempo dans les cols et au fil des montées réduit notre groupe à 8 coureurs. A partir du 100ème km je commence à être dans le dur je lutte pour rester dans le groupe, chaque côte devenant un col des Alpes, et il reste encore 50 km à parcourir...
Nous passerons par les routes empruntées lors de la sortie club dans le Beaujolais en 2014 (Cluny, Solutré et à proximité de St-Vérand). Je passe la ligne d'arrivée épuisé mais content car je sais que l'on vient de faire un excellent chrono.

1er : David de Vecchi            4h22mn21s 34,3 km/h
23ème : Anthony Debourg     4h45mn53s 32,4 km/h
  
5
mai
Les 3 cols
La Tour de Salvagny dans les Monts du Lyonnais, et toujours Anthony au micro (et surtout sur la selle) :
"C'est un parcours exigeant où il n'y a jamais de plat (146 km et 2615 m D+ annoncé par l'organisateur).
Les descentes sont techniques et rapides, le compteur affiche rarement moins de 60 km/h et même une pointe à plus de 76 km/h ! Les cols sont montés entre 20 et 22 km/h. Une cassure s'effectue dans le groupe de tête lors de l'ascension du premier col. Il faut dire qu'il débute après seulement 2 km et qu'avec la températrue frraîche du matin, les jambes font vite mal. Un groupe d'une vingtaine de coureurs se forme, nous en rattraperons un autre au 90ème km d'environ une trentaine de coureurs. Mais nous sommes seulement 5 ou 6 à rouler régulièrement en tête. L'arrivée de l'épreuve se fait sur un long faux plat montant d'un kilomètre lui même précédé d'un côte à 5 % d'un km. Marre de perdre des dizaines de places pour quelques secondes en finissant dans les groupes, je lance le sprint à 200 m de l'arrivée et finis en tête. Je boucle le parcours en 4h30 mn39s à 24mn52s du vainqueur qui est un coureur pro et à 19mn37s du second qui lui est "non pro"
1er : Alex Destribois            4h05mn47s 35,88 km/h
44ème : Anthony Debourg    4h30mn39s 32,59 km/h (11ème dans ma catégorie)
   
30 avrilLe Raid du Bugey
Anthony raconte : j'étais de retour dans l’Ain ce matin. Après le Revermont place au Bugey pour le « raid du Bugey », cyclosportive en faveur de l’association Déchaîne ton Coeur. Au menu 138km et 2200m D+.
Seulement 2km après le départ, nous attaquons les premières pentes à plus de 8% pour atteindre le sommet du col de Fay situé 14km plus loin. 20km de répit et c’est partie pour la deuxième ascension. Cette fois-ci ce sont 30km de montée plus ou moins raide qui nous attendent. C’est trop long et trop rapide pour moi, je lache le groupe à 8km du sommet et fini l’ascension dans un groupe de 8. Nous avons déjà grimpé 1430m D+ en seulement 59km. Dans la descente nous pouvons admirer la chaine des Alpes enneigée. Un groupe d’une dizaine de coureurs nous rattrape en bas de la descente et faisons le reste du parcours ensemble.


Classement : 250 participants
1er : Michel Bellina              3h52mn04s 35,67 km/h
51ème : Anthony Debourg    4h19mn07s 31,94 km/h
 
17
avril
La Blé d'Or
Anthony raconte : "nous étions trois représentants du VCBN ce matin au départ à Lèves (Carlos, Damien et Anthony). Les conditions étaient idéales, soleil, vent faible mais des températures un peu fraîches, à peine 4°C au départ.
Nous nous élançons dans les 20 premiers et pouvons ainsi éviter les trous entre les groupes.Je ferai toute la course aux avants-postes au côté de Carlos. Les 96 km sont bouclés en 2h33 pour Carlos et Anthony et en 2h53 pour Damien. Nous repartons tous les trois avec le diplôme d'or.
1er : Fabian d'Evola 2h31mn38s, 38,78 km/h
23ème : Anthony Debourg 2h33mn51s, 38,22 km/h
31ème : Carlos Morais 2h34mn7s, 38,15 km/h
145ème : Damien Guegen 2h53mn8s, 33,96 km/h

L'équipe au complet

et pas au complet, mais en tenue !

et enfin Carlos et Anthony à l'arrivée
 
10 avrilRendez-vous à Peronnas, dans l'Ain, pour la Bisou. Direction le Revermont pour 141 km et 1950 mD+. Un peu plus de 500 coureurs.
Anthony au départ, mais un peu courbaturé après la Morvandelle la veille ! Il raconte : "je lutte pour ne pas me faire décrocher et suis bien content de passer les pentes les plus raides (allant jusqu'à 16 %) avec mon 36 x 28. Les montées sont très irrégulières, cassent le rythme et font mal"
Cherchez Anthony !
1er : Zydrunas Savickas en 3h44mn14s, 37,73 km/h 
138ème : Anthony, en 4h11mn51 s à 33,6 km/h

Là cherchez aussi, mais c'est plus facile !
 
9 avrilSamedi après-midi avait lieu la Morvandelle, ça rappelle le séjour VCBN de juin 2015 !
Anthony au départ, passe le sommet de la première difficulté dans le groupe de tête, mais se fait lâcher dans la descente (il vaut mieux être prudent !).Au total 131 km pour 2200 m de D+.
1er : Michel Minnaert en 3h40mn7s, 36,79 km/h 
32ème : Anthony, 3h53mn38s, 34,66 km/h, à 13mn31 seulement du vainqueur
 
20 marsLe VCBN était de sortie ce matin dans la Drôme pour participer à la cyclosportive "La Corima Drôme Provençale". Anthony était inscrit sur le parcours 155 km (2186 m D+), et s'élaçait en compagnie de 2000 (!) autres cyclistes à 9h30. 4 parcours, 515 participants sur le 155 km, qui comporte 8 difficultés réparties sur les 120 premiers km. Ca grimpe vite, voire très vite et la plupart des cols sont montés sur le 52 dents, avec des pourcentages moyens de 5 à 6 %.

Résultats :
1er : Lionel Genthon (double champion du monde de cyclo-cross, excusez du peu !) en 4h12mn37s, 36,82 km/h de moyenne
123ème : Anthony Debourg 4h52mn53s, 31,75 km/h, 30ème de sa catégorie
   
6 marsLa Jacques Gouin
David et Anthony s'étaient donné rendez-vous à Mennecy pour cette première cyclosportive de l'année, qui totalisait 574 participants. Anthony nous raconte :
David avec son dossard 146 part dans le premier sas, moi avec le 470 dans le dernier. Nous ne nous reverrons qu’à l’arrivée.
Dès le départ, ca roule très vite avec le vent dans le dos et très vite de petits groupes se forment. Je me retrouve dans un groupe d’une trentaine de coureurs. Tant que nous avons le vent dans le dos, les relais passent bien, mais dès que nous nous retrouvons vent de face, il y a moins de volontaires jusqu’à ce que plus personne ne veuille rouler. A 30 km de l’arrivée, avec 4 autres, nous faisons exploser le groupe dans une longue montée avec de forts pourcentages. Nous tournons régulièrement et terminerons ensemble.

Les classements :
115 km, D+ 1039 m

1er : Jari Verstraeten 3h04mn32s à 37,39 km/h de moyenne
154ème : David
3h30mn13s à 32,89 km/h de moyenne, 24ème dans sa catégorie
215ème : Anthony
3h37mn40s à 31,7 km/h de moyenne, 63ème dans sa catégorie